Académie des dirigeants Dirigeants d'entreprises et organisations des secteurs public et privé

Du 15 février 2017 à 22h30 au 16 février 2017 à 00h00

Visite du centre d’impression du journal Sud Ouest

40 quai de Queyries, 33100 Bordeaux |  ,

Tout débute par un petit film qui donne pas mal d'infos pour restituer un peu de l'histoire du journal et nous faire découvrir les coulisses du journal, de la rédaction à la publicité en passant par les ventes.

Puis très vite on part explorer les différentes salles gigantesques où sont stockées le papier, les machines et même l'encre.

 

Sud Ouest est imprimé au 40 Quai de Brazza à Bordeaux depuis 2001 seulement. Auparavant, l'ensemble était en plein centre-ville de Bordeaux. Chaque jour sont imprimés plus de 330 000 journaux. Il y a dans l'imprimerie 3 rotatives. 6 rotativistes s'occupent d'une rotative. Une rotative a une durée de vie de 40 ans. Les rotatives impriment à une vitesse aux alentours de 35 / 40 km/h.

 

Le papier sur lequel est imprimé le journal est présenté sous forme de bobine. La plus grande bobine fait 1m 68 de largeur, sa longueur est de 20 kilomètres. Sud Ouest a plusieurs centaines de bobines en réserve. Une bobine coûte plus de 1 000 €. Celles-ci, tant qu'elles sont emballées et stockées dans le hangar, n'appartiennent pas au journal. Avant d'être utilisées, ces bobines attendent pendant 3 jours et 3 nuits dans une salle à 22°C et à 70% d'humidité. Elles seront ensuite amenées automatiquement par des robots aux rotatives.

Les bobines utilisées pour le journal, sont britanniques, belges ou finlandaises mais les suppléments (Immobilier par exemple) sont imprimés sur du papier français, de meilleure qualité.

 

L'impression offset impose la création d'environ 1 600 plaques/jour en fonction du nombre d'éditions.  Pour imprimer une page, il y a besoin de quatre plaques en alu différentes : couleur noir, magenta, cyan et jaune. Par exemple 500 kilos d'encre noire sont utilisés quotidiennement. Après utilisation, les plaques sont revendues à un recycleur.

 

Ensuite nous avons déambulé dans la salle d'expédition où tous les journaux imprimés transitent. Une partie de ces journaux sera emballée, étiquetée pour être livrée chez le lecteur abonné dès 6 h du matin. Les autres seront préparés et emballés pour être livrés dans les points de vente Presse dépositaires de Sud-Ouest.

Bien sûr l'informatique d'aujourd'hui permet d'objectiver ce travail en préparant les adresses.

La sélection des journaux se fera automatiquement sur les tapis roulants en direction de chaque région afin d'être chargés dans les camions.

Les régions les plus éloignées, seront éditées en premier : telle la Charente ; Environ 15 minutes séparent chaque édition. Direction : Service Expédition, où 30 camions partent vers les  32 points d'éclatement.

 

Merci à notre guide, étudiante de Sciences Po, qui assure ce service du soir, et nous a fait partager sa bonne humeur et son dynamisme. Même à minuit passé les échanges ont continué sur le parking… Voilà le secret de l'Académie : Le plaisir d'être ensemble !

 

                        Jean Louis ROUCHER,Membre de la commission Lettre et communication

Rejoignez-nous sur Facebook