Académie des dirigeants Dirigeants d'entreprises et organisations des secteurs public et privé

Le 6 juin 2019 de 18h00 à 22h30

visite de l’ITERG

ITERG |  ,

Découvrez d'autres photos en cliquant ici

 

L'ITERG

 

Situé sur la ZI Bersol de Pessac-Canejan sur un domaine d'1,5 ha environ, l'ITERG est le Centre Technique Industriel (CTI) des industries productrices et transformatrices d'huiles et corps gras.

De droit privé, le CTI est une entreprise de statut original, datant de 1948, rattaché à un ou plusieurs collectifs sectoriels (fédérations industrielles). Sous tutelle de l'Etat, le CTI n'a pas d'actionnaires mais un fonctionnement d'entreprises habituel, lui permettant de réaliser à la fois des missions d'intérêt général sur le moyen et long terme, et des prestations de service aux entreprises, dans le champ concurrentiel.

Le budget actuel de l'ITERG est de 6,3 M€, avec une perspective de croissance autour de 9 M€ d'ici 4 ans. En 2020, l'ITERG comptera 85 ETP.

 

Ses domaines de compétence couvrent :

  • La technologie de production des huiles et des protéines végétales
  • La chimie analytique et l'analyse sensorielle (caractérisation des corps gras, huiles et coproduits, dérivés de corps gras, composés mineurs, contaminants chimiques…),
  • La nutrition humaine & l'analyse biochimique des lipides, la formulation alimentaire et non alimentaire (physico-chimie)
  • La Chimie du végétal, notamment la lipochimie, qui vise à synthétiser des produits biosourcés alternatifs aux molécules et matériaux dérivés du pétrole
  • L'analyse environnementale et l'écoconception

 

Les attentes exprimées par l'industrie sont prioritairement :

  • L'amélioration de la performance technique et environnementale des capacités industrielles en place et leur insertion durable dans leur écosystème territorial,
  • La transformation plus radicale à moyen terme des procédés de trituration et de raffinage pour évoluer vers des modèles de bioraffinerie assurant la valorisation de toutes les fractions d'intérêt de la graine dans des filières durables à bas Carbone, tracées, de haute qualité pour la nutrition humaine et animale
  • La sécurisation des productions alimentaires vis-à-vis des contaminants chimiques,
  • La création de valeur pour les huiles alimentaires, par l'analyse et la promotion de leurs vertus nutritionnelles, mais aussi la formulation innovante de nouveaux produits alimentaires utilisant les huiles et protéines végétales,
  • La création de nouveaux débouchés non-alimentaires pour les huiles et les co-produits de l'huilerie à la faveur de l'innovation en chimie du végétal : cosmétiques, lubrifiants, produits phytosanitaires, adhésifs et revêtements, additifs pour l'industrie chimique.
  • A titre plus prospectif, le recours aux biotechnologies en termes de production de biomasse lipidique et de production industrielle.

 

 

L'ensemble de ces questions et de ces priorités d'action relève d'une réflexion d'ensemble, celle de la bioéconomie, selon une logique de valorisation industrielle durable des bio-ressources, contribuant à relever le défi de la transition écologique de nos modes de production et de consommation.

  

Article : Guillaume CHANTRE, directeur général de l'ITERG et Yves VIGNAU membre de la commission lettre et communication
Photos : Yves VIGNAU, membre de la commission Lettre et communication et Juliette LEEB, Chargée de mission

 

Rejoignez-nous sur Facebook