Académie des dirigeants Dirigeants d'entreprises et organisations des secteurs public et privé

Le 5 mars 2015

Visite de la Centrale nucléaire du Blayais

Centrale nucléaire du Blayais |  0 commentaire |  ,

lettre-34

« Tout ce que vous avez voulu savoir sur une centrale nucléaire sans jamais oser le demander » : c'est de cette manière, en parodiant le titre d'un film célèbre, que l'on pourrait résumer  la proposition faite aux membres de l'Académie par Philippe-Emmanuel About, Directeur régional emploi d'EDF, de visiter la centrale nucléaire du Blayais. Une visite d'une après -midi le 5 mars dernier qui a réuni une quinzaine d'entre nous, dont un nouveau membre, Pierre Guerlou (Bordeaux démolition service) avec lequel on a pu faire connaissance au restaurant, qui dominait l'Estuaire.

Du nucléaire, on en entend beaucoup parler ; on en sait – ou croit savoir – beaucoup ; on en pense aussi beaucoup – à plus ou moins bon escient. Mais là n'était pas le sujet de cette visite, même si incontestablement ce genre de périple aide à approfondir son opinion personnelle. Mais quoi qu'on en pense, il  y a  dans ces installations –qui emploient 1200 salariés hors sous-traitants -, un formidable défi technologique et de sécurité. Grâce à  Philippe –Emmanuel, on a pu tester les deux…..

Technologique d'abord. Ces bâtiments aux dimensions exceptionnelles (250 m de long, 40 m de hauteur) abritent des puissances colossales (900 MW par tranche), de quoi alimenter plus de 1,5 million de personnes, la population de l'Aquitaine. Tout au long de la visite, cette force invisible mais omniprésente nous accompagne : dédales de couloirs, enchevêtrements gigantesques de tuyaux, omniprésence des vannes (1 million par tranche !), chaleur moite générée par le combustible nucléaire en refroidissement dans les piscines, puissance des générateurs, complexité  affolante des salles de contrôle. Il y a dans ces installations industrielles  une esthétique inattendue et fascinante, un étonnement permanent.

Sécuritaire ensuite : la sécurité, que ce soit celle des salariés au travail ou de la protection des bâtiments, est une exigence permanente. On ne peut pas s'en étonner, mais c'est autrement plus précis et compréhensible lorsqu'on le vit concrètement à chaque étape de la visite : double ou triple contrôle d'identité, abandon des vêtements de ville au profit d'une combinaison spécifique, passage dans des détecteurs de particules, vérifications dosimétriques etc, etc. Cette intransigeance des processus de contrôle, bien compréhensible et rassurante, s'est faite en toute  légèreté grâce à la sympathie et au professionnalisme tranquille des trois accompagnateurs que la centrale avait mis à notre disposition.

Tout s'est donc combiné pour une visite d'entreprise exceptionnelle dans un environnement inhabituel. A ce sujet, pour ceux qui ne connaissaient pas la région,  la visite a commencé en réalité  en arrivant en voiture, quelques kilomètres avant l'entrée sur site, dans a zone humide du Blayais, entre terre et eau, entre nature et présence humaine, le tout sous un temps ensoleillé : un régal.

Daniel CHASLES, Co-Président de l'Académie

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-nous sur Facebook