Académie des dirigeants Dirigeants d'entreprises et organisations des secteurs public et privé

Le 26 octobre 2017 de 08h30 à 10h30

De la Sibérie à la place Ravezies

Gaz de Bordeaux |  ,

de-la-siberie-a-la-place-ravezies

C'est un programme riche et dépaysant auquel Eric VIELOTTE et Philippe DENIS nous ont conviés en ce frais matin d'automne. Philippe, Directeur Général de « Gaz de Bordeaux », nous attend en effet pour découvrir l'entreprise.

 Il nous accueille avec simplicité et chaleur au siège de la société, place Ravezies, dans un immeuble à l'architecture fonctionnelle et moderne. Philippe, détendu mais précis, nous détaille rapidement l'histoire, l'organisation et la gouvernance de ce qui fut il n'y a pas encore si longtemps la Régie Municipale du Gaz. L'ouverture du marché de l'Energie à la concurrence a amené l'entreprise à vivre de profonds bouleversements et à enclencher il y a cinq ans, question de survie, un développement commercial offensif  notamment sur les entreprises en se basant sur les points forts de Gaz de Bordeaux :

  • La qualité de service
  • L'expertise technique

 Désormais Gaz de Bordeaux, c'est l'autre spécialité de Bordeaux, disponible partout en France !

 La société réalise ainsi maintenant plus de 80% de son activité à l'extérieur du département de la gironde,  est présente dans 1/3 des communes Françaises et fournit environ 230 000 clients partout dans le pays dont par exemple la ville de Saint Étienne et les aéroports de Lyon et Lille….

 Mais donnant ensuite la parole à deux de ces collaborateurs, Cyril et Circée, Philippe DENIS nous invite à le suivre dans une Odyssée incroyable : celle qui amène la molécule de gaz (CH4) de son lieu de production à son point de consommation : « De la Sibérie à la place Ravezies », ce n'est pas une image, les bordelais sont en effet  chauffés au gaz russe (25%), norvégien (41%) ou  algérien (15%) pour citer les trois principales sources!

 La présentation est riche et fourmille de détails passionnants sur la géologie de la planète ou sur les infrastructures gazières mondiales.

 Trois pays recèlent à eux seuls plus de 50% des réserves mondiales de gaz naturel conventionnel : Russie, Iran et Qatar. Mais la récente exploitation des gaz de schiste a changé la donne et provoqué des changements notables, avec le retour spectaculaire des États Unis à la première place des pays producteurs.

 Les gazoducs, et les navires méthaniers qui transportent le gaz sous forme liquéfiée (-161°) sont les deux uniques vecteurs de transit vers le consommateur. Mais le stockage est un élément clef de la régulation du marché, dont les transactions s'effectuent chaque jour en France sur les bases de cours fixés par la plateforme Powernext.

 La transition énergétique « idéale » serait de passer directement des énergies fossiles aux énergies renouvelables mais ce trajet direct n'est pas réalisable à la fois du fait de l'émergence progressive des EnR mais aussi du fait de leur intermittence. Parce que sa combustion émet peu de CO2 (et de loin) comparativement au pétrole et au charbon, le gaz naturel est donc incontournable dans la transition énergétique, en complément du développement des EnR.

 Mais toutes les belles présentations ont aussi une fin, et c'est après des applaudissements bien mérités que nous prenons congés de nos hôtes.

 Philippe, Cyril et Circée un grand MERCI pour cette matinée instructive et passionnante.

 Un grand BRAVO pour l'organisation de cette visite à Eric VIELOTTE.

article : Denis SABOURET
photo : Juliette LEEB, Chargée de mission

Rejoignez-nous sur Facebook