Académie des dirigeants Dirigeants d'entreprises et organisations des secteurs public et privé

Le 7 septembre 2017 de 16h30 à 21h30

visite d’Ariane Group

Ariane Group |  ,

img_3954-lgight

Le 7 septembre dernier, nous étions 16 à la visite d'Ariane Group.

La « tête dans les étoiles », voilà comment résumer notre visite du site du Haillan d'Ariane Group. Nous avons eu la chance d'avoir une mise en perspective de la création récente de ce géant de l'espace qui fait la fierté de l'Europe. Alors nous avons vu la vie industrielle en grand : Airbus et Safran ont rassemblé dans cette entité qu'ils détiennent à parts égales, l'ensemble de leur expertise de lanceurs spatiaux et militaires. Ariane Group regroupe 8000 collaborateurs en France et en Allemagne, 11 filiales et participations majeures, 715 fournisseurs… En Nouvelle Aquitaine, 3 200 personnes œuvrent tous les jours au sein du groupe. Sur la métropole, entre Le Haillan et Saint-Médard-en-Jalles, ce sont 4 sites de production qui irriguent le territoire.

Nous avons été accueillis par Yves TRAISSAC, Head of Solid Propulsion, Antoinette MENARD, Head of Instutional relationships France West, et Philippe TROYAS, en charge des relations institutionnelles dans la direction R&T qui a été à l'initiative de cette visite.

Le défi : Ariane 6, la prochaine fusée devra décoller en 2020. Les clients ont déjà passé commande et le jour précis est arrêté : tout un programme ! L'enjeu est simple sur le papier : maintenir une position de leader mondial dans les lanceurs spatiaux pour les satellites de télécommunication, mais plus ardu dans sa mise en œuvre : diviser par 2 le prix du lanceur à performance égale ! Concurrence internationale oblige : japonais, indien, chinois, américain, à chacun son indépendance ou sa conquête de l'espace, sans compter sur les folies ambitieuses d'Elon Musk : la fusée recyclable de Space X.

Nous avons eu un concentré d'histoire, de science et technique, d'économie, de sciences humaines… le tout agrémenté de rêve et passion ! Alors que tout commence en 1660 lorsque Louis XIV installe 6 moulins à poudre loin des frontières de l'Europe continentale, les sites industriels d'Ariane Group se sont construits une réputation pour les lanceurs civils tout en abritant la fabrication des lanceurs pour la force de dissuasion nucléaire française : 1965, la fusée Diamant décolle pour mettre en orbite le premier satellite français Asterix 1 ; 1971, Le Redoutable, premier sous-marin de la force de dissuasion, est armé ; 1979, Ariane 1 inaugure le pas de tir de Kourou ; 2003, début d'une série ininterrompue de lancements réussis pour Ariane 5 ; 2006, le premier tir du missile M51 est réussi ; 2015, le contrat de développement d'Ariane 6 est signé avec l'European Spatial Agency.
En plus de ces grands repères, la visite du musée nous a aussi permis de constater l'excellence du savoir-faire du site du Haillan : un enchevêtrement subtil de tubes de carbone, tel un jeu de mikado, qui allège grandement la structure sans en altérer les performances pour tenir quelques centaines de degrés à des vitesses de plusieurs km/s. S'il n'est pas question de remettre en cause la fabrication manuelle de ce matériau, il n'en est pas de même pour le cycle de production des boosters d'Ariane. Nous avons eu la chance d'entrevoir l'usine 2.0 en cours de préparation pour réduire drastiquement le temps de production et là encore on atteint les records : surface de production divisée par 3 pour réduire les temps de déplacement, robots dernière génération, le plus lourd de France pour l'un et la plus grande portée pour l'autre. Tout a été minutieusement modélisé dans la salle d'immersion virtuelle du site d'Issac à Saint-Médard-en-Jalles.

Nous avons ainsi été immergés pendant plus de 2h dans un projet d'entreprise hors norme, où tout semble hors de portée tellement tout est extrême. Pourtant, il est porté par des hommes et des femmes qui s'investissent pour gagner en ingéniosité et en agilité. Même le management fait sa révolution. Un bel exemple d'innovation sous la contrainte que Navi RADJOU serait heureux de décrypter !

article : Maylis CHUSSEAU, Membre de la commission Visites d'entreprises
photo : Ariane Group

Rejoignez-nous sur Facebook