Académie des dirigeants Dirigeants d'entreprises et organisations des secteurs public et privé

Le 9 mai 2016

La motivation, une compétence qui se développe

Librairie Mollat |  ,

motivation

Nous avons reçu Yves DURON, co-auteur avec Swi Ségal de ” La Motivation : une compétence qui se développe.

Il a resitué le contexte du livre : une crise de confiance envers les élites, l'arrivée des générations nouvelles y, z en  attente de feed-back positif et négatif, les études des grands cabinets qui sont alarmistes avec une moyenne mondiale des actifs engagés à 16 % et l'impact financier du désengagement (le retour sur salaire de quelqu'un de motivé rapporte 120/130, il passe à 60 avec une personne désengagée).

Dans ce contexte difficile, l'argent n'est pas nécessairement un facteur clé de motivation. C'est un élément clé pour le travailleur à la chaîne mais pour les personnes qui atteignent un niveau de vie suffisant, la prime financière peut avoir un effet perturbateur.

Un levier à exploiter : l'état motivationnel !

L'auteur a décrit 4 états motivationnels : le premier, appelé « histoire d’amour », le salarié est très fier d’appartenir à l’entreprise et s’investit sans compter : cela est malheureusement trop rare, excepté dans l’économie solidaire. Le second, plus fréquent, pourrait se définir comme un état de « désillusion » : il s’agit de salariés aimant leur entreprise, mais qui ne sont pas satisfaits émotionnellement. Ces individus sont en zone d’effort continuel et peuvent facilement basculer vers le troisième état, la « séparation », dans lequel le salarié n’est pas motivé mais reste pour conserver son salaire.

Enfin, le dernier état, le « mariage blanc », rassemble les salariés peu attachés à l’entreprise, mais satisfaits émotionnellement, ce qui explique que les entreprises aient des difficultés à fidéliser les collaborateurs.”

Alors comment motiver ? Avec une approche bottom up en partant de l’individu et en lui donnant du feed-back, en travaillant le leadership motivationnel (exemplarité, reconnaissance, donner du sens).

L'auteur a abordé les typologies de managers : l'entraîneur, le coach sportif avec le transfert d’excitation (on va tous y aller), le Selfie qui voit les autres à son image, peu ouvert sur ses propres ressorts de motivation, l'earlyadopter qui  teste toutes les nouveautés managériales (méditation, innovation, prise de risques), le démotivé : négatif, l'autruche qui a une formation technique, évite les réunions, l'idéal : il n’existe pas.

Enfin, l'auteur nous a invités à « réenchanter le travail ».  Un livre très riche !!!

Marie Pierre ESPOSITO,

Présidente de la commission Café de l'Académie

Rejoignez-nous sur Facebook