Académie des dirigeants Dirigeants d'entreprises et organisations des secteurs public et privé

Le 22 janvier 2018 de 18h00 à 19h30

Échange avec Isaac GETZ, auteur de “L’entreprise libérée”

Librairie Mollat-Station Ausone  |  ,

lentreprise-liberee-v1

Ce 22 janvier à 18h00, dans les salons de la librairie MOLLAT, 130 personnes étaient réunies pour écouter Isaac GETZ qui nous a présenté avec beaucoup d'éloquence et d'humour une synthèse de ses recherches autour de « l'entreprise libérée ».

Son approche très abordable nous a permis d'en retirer quelques notions fortes que je souhaite partager avec vous.

Selon Isaac GETZ, il existe 3 types de collaborateurs :

  • les collaborateurs engagés : ils représentent seulement 6 % des effectifs ;
  • les collaborateurs désengagés : ceux qui viennent au travail pour … repartir … et faire uniquement et exclusivement ce que le chef a demandé. Ils sont 69 % ;
  • les collaborateurs activement désengagés : ceux qui s'en prennent aux engagés, qui rament à l'envers. Ils sont 25 %, tout de même !

Fort de ce constat, comment est il possible de les motiver et de les transformer positivement ? Par la méthode du leader jardinier par exemple : l'être humain est comme une plante qui a besoin d'oligoéléments, de lumière et d'eau pour grandir. S'il manque un seul composant, elle ne poussera pas. Pour l’homme, Isaac Getz a identifié 3 besoins fondamentaux qui doivent être satisfaits : l'égalité intrinsèque (ne pas être considéré comme un être inférieur), la réalisation de soi et l'auto direction. Il a aussi identifié les moteurs associés à ces besoins : Ne pas être managé, être aimé ! Ne pas travailler, s’amuser ! Ne pas se plaindre, innover !

Cette approche doit d'abord correspondre à un état d'esprit du chef d’entreprise puis devient une culture d'entreprise. Et pour cela, chers académiciens dirigeants, nous pouvons (devons…) nous poser les questions suivantes :

  • Qu'est ce qui empêche nos collaborateurs de donner le meilleur d'eux-mêmes ?
  • Qu'est ce qui nous empêche de penser que l'on nous fait confiance ?

Devenir un leader libérateur nécessite un engagement, des questionnements personnels et beaucoup d'humilité.

Article : Dominique THOMASSON, Membre de la commission Université d’Été et Échange avec l’auteur
Photos : Yves VIGNAU, membre de la commission Lettre et Communication et Juliette LEEB, Chargée de mission

Découvrez d'autres photos en cliquant ici.

Rejoignez-nous sur Facebook